Une histoire de la verrerie et du soufflage à travers les âges

Kit écrit avec plaisir des articles sur presque tous les sujets que vous pourriez espérer. Quand il n'est pas jusqu'aux genoux dans la programmation, il aime se détendre avec son chat

  Homme tirant un four et préparant du verre

Homme tirant un four et préparant du verre

unlimphotos.com

Le soufflage de verre dans le monde

Les différences entre les techniques orientales et occidentales de soufflage du verre sont principalement liées au développement de l'industrie du verre. Tout au long de l'histoire, les verriers ont cherché de nouvelles façons de distinguer leurs produits, mais le principe de base est resté le même. Aujourd'hui, vous pouvez trouver des usines de verre partout dans le monde.

  Des morceaux de verre découverts pour la première fois en Égypte

Des morceaux de verre découverts pour la première fois en Égypte

ADMINISTRATEURS DU BRITISH MUSEUM ; K. EREMIN/MUSEE SEMITIQUE DE HARVARD

Les anciens Egyptiens

Le verre a été importé d'Orient vers l'Égypte vers 1500 av. Les archéologues ont trouvé preuve de la fabrication du verre sur le site d'Amarna, mais on ignore quand et comment ils l'ont fait. Ils pensent qu'il s'agissait d'une opération isolée. Cependant, le Dr Nicholson et le Dr Caroline Jackson, qui appartenaient à l'Université de Sheffield, ont démontré que le sable local et un four rendaient possible la fabrication du verre à cette époque.

La fabrication du verre était un art hautement qualifié et les individus les plus talentueux avaient la possibilité de devenir des maîtres reconnus. Bien que des esclaves et des étrangers aient été employés dans des usines de verre, les plus qualifiés ont probablement été libérés très tôt et ont transmis leurs compétences à leurs collègues égyptiens parmi les artisans royaux.

En Égypte, la fabrication du verre remonte à la civilisation néolithique badarienne vers le 5e millénaire av. Pendant ce temps, les verriers mélangeaient du quartz avec des cendres de plantes brûlées et ajoutaient des colorants. Ils ont versé le verre coloré dans un récipient en forme de cylindre et l'ont chauffé davantage. Les lingots de verre résultants ont ensuite été brisés.

Hébron

L'art du soufflage du verre est un Art ancien qui est originaire de Syrie. À cette époque, les artisans verriers utilisaient un tube métallique pour forcer des poches d'air dans le verre chaud. Ces poches d'air ont façonné le verre en de nombreuses formes différentes. L'artisanat s'est répandu dans tout l'Empire romain, s'installant dans des endroits comme l'Italie et l'Espagne. Au 4ème siècle, le soufflage du verre était devenu une industrie mondiale.

Le plus ancien verre connu date de l'époque pré-romaine. Cependant, le verre n'était pas encore considéré comme une forme d'art et il était utilisé pour fabriquer des objets fonctionnels, tels que des tasses et des bols. Les verriers pré-romains enveloppaient du verre chaud autour d'un noyau en argile ou en bouse, puis ajoutaient de la couleur après la première couche transparente.

Le soufflage du verre à Hébron est pratiqué depuis des centaines d'années, mais il est en danger de disparition. La famille Natsheh fabrique du verre à Hébron depuis plus de 700 ans et travaille à maintenir la tradition. Cela signifie transmettre les secrets du processus de fabrication du verre aux jeunes générations.

Asiatiques occidentaux

Il existe une différence intéressante entre le soufflage de verre oriental et occidental, et cette différence mérite d'être comprise. Les anciens verriers utilisaient des pipes en argile pour créer leurs produits en verre, mais l'augmentation du commerce le long de la route de la soie les a forcés à trouver de nouvelles façons de créer leur verre. Vers 500 après JC, les souffleurs de verre d'Asie occidentale étaient déjà en avance sur la concurrence. Ils adoptèrent une nouvelle technique et apprirent à souffler le verre.

Après la chute de la civilisation romaine, la verrerie occidentale s'est encore développée. Ses producteurs sont devenus des experts dans la production de différents types de verre et se sont spécialisés dans différentes applications. Malgré les changements, la tradition technologique du soufflage du verre romain s'est poursuivie jusqu'à la fin du premier millénaire.

De plus, les techniques de fabrication du verre ont commencé à changer à mesure que les ingrédients locaux se faisaient rares et l'avènement du verre de potassium a permis de passer de la fabrication de verre sodo à la production de verre de potassium. Cette évolution est à l'origine de la différence entre le verre produit au nord des Alpes et le verre produit en Méditerranée.

  Technique de finition par soufflage du verre

Technique de finition par soufflage du verre

unlimphotos.com

Européens

La différence entre le soufflage du verre oriental et occidental est plus que purement esthétique. Il est basé sur l'accent différent que différentes régions du monde ont mis sur le verre. Indépendamment des différences dans la façon dont les pièces sont fabriquées, le concept de base du soufflage du verre reste le même.

La fabrication du verre à Hébron a une longue histoire. Cela a commencé avec les Phéniciens vers 50 avant notre ère. Les Phéniciens ont soufflé de l'air dans le verre pour le façonner, déplaçant finalement le processus vers l'intérieur des terres. Au 14ème siècle, la fabrication du verre à Hébron est devenue populaire et a été exportée dans tout le Moyen-Orient.

Au début du XXe siècle, le concept de verrerie d'art s'étend au-delà du continent européen. Aux États-Unis, par exemple, des écoles de verre ont été ouvertes dans les villes du pays. Cela a ouvert la voie à la popularité continue du soufflage du verre.

Art Nouveau

Bien que de nombreux noms le connaissent, l'Art nouveau est originaire de France et est le plus associé au style connu sous le nom de style moderne. Dans certains autres pays, il était connu sous le nom de mouvement 'art jeune' ou 'Art Nuova'. Aux Pays-Bas, il s'appelait 'Nieuwe Kunst'. Indépendamment du nom, plusieurs artistes, dont Louis Comfort Tiffany, ont inspiré ce style de soufflage de verre.

Galle, un maître du style du verre, a fondé l'école Art nouveau, qui visait à élargir la portée du mouvement. La combinaison de l'art et de l'industrie a rendu l'art accessible à un large éventail de personnes. Il a également été le premier président de l'école jusqu'à sa mort en 1904. Daum et ses frères ont continué à contribuer à l'avancement du soufflage de verre Art nouveau et ont poursuivi l'œuvre de Galle.

  Verrerie typique de cette période

Verrerie typique de cette période

wikipedia.org

Galle

Galle, qui a étudié à l'Ecole de Nancy en France, était également une figure influente du mouvement artistique. Galle était également un botaniste expert et était fasciné par le design japonais. Ses compétences en soufflage de verre étaient exemplaires et le V&A a acheté deux de ses pièces en 1900.

Dans le monde occidental, le soufflage du verre n'était pas une pratique courante jusqu'à la fin du XIXe siècle, lorsque Emile Galle et Eugène Rousseau introduisirent l'art du soufflage du verre à l'Exposition de Paris de 1878. Ces artistes et artisans ont façonné le verre dans le style dit Art Nouveau. Ce style a mis l'accent sur les formes organiques et stylisées et a influencé l'art sous toutes ses formes.

  Création d'un verre à pinte traditionnel

Création d'un verre à pinte traditionnel

unlimphotos.com

Styles et techniques de soufflage de verre

Les premières techniques de soufflage du verre utilisaient un mélange de soude, de chaux et de silice. Les proportions exactes de ces trois oxydes métalliques étaient cruciales pour créer le bon verre.

Premières techniques de soufflage du verre

Le premier verre était principalement composé de silice, de chaux et de soude. Ces ingrédients avaient des propriétés différentes et donnaient des couleurs différentes au produit fini. Ces matériaux étaient souvent mélangés avec des coquillages moulus pour créer diverses couleurs et formes. De plus, les Romains et les Égyptiens utilisaient d'autres substances naturelles, notamment du sable et de la cendre de bois dur broyée, pour ajouter de la couleur. Les Romains utilisaient également des oxydes métalliques pour créer du verre vert et rubis. Leurs mesures exactes de ces substances étaient essentielles pour fabriquer du verre dont la couleur était cohérente.

Ces matériaux étaient facilement disponibles. Dans les temps anciens, ils étaient également peu coûteux. Ils étaient également simples à utiliser et ne nécessitaient pas beaucoup de compétences pour obtenir les résultats souhaités. En plus d'être bon marché et faciles à utiliser, ils se prêtaient également à l'expression artistique. En plus d'être durables, ces matériaux étaient résistants aux incendies, ce qui permettait de créer une plus grande variété de designs.

Les techniques modernes de soufflage du verre utilisent diverses méthodes qui nécessitent une équipe de verriers pour mener à bien un projet. Les pièces plus grandes nécessitent plusieurs souffleurs de verre qui peuvent coordonner leurs mouvements pour créer une pièce parfaite. Cette exigence pratique favorise la collaboration entre artistes verriers. Ils travaillent en groupes de travail temporaires ou semi-permanents.

Premières mesures de soufflage de verre

Les premières techniques de soufflage du verre dépendaient de la mesure des oxydes métalliques contenus dans le verre afin de produire différentes couleurs. Selon la concentration des oxydes, le verre peut être clair ou opaque. À l'époque romaine, les Romains et les Égyptiens utilisaient du sable et des coquillages broyés, ainsi que de la cendre de bois dur, pour produire du verre vert et de couleur rubis. Les souffleurs de verre étaient très particuliers quant aux quantités de ces impuretés et leurs combinaisons de colorants étaient cohérentes.

Pour cette méthode, les souffleurs de verre utilisaient une sarbacane ou un pontil, une tige allongée avec un embout buccal à une extrémité. L'autre extrémité était équipée d'un émerillon pour faire tourner le verre. Cet émerillon est relié à un ensemble bouchon/tube. L'évent mesure généralement environ six pieds de long et est muni d'un tube en latex ou en caoutchouc.

Les premières techniques de soufflage du verre dépendaient de la mesure du nombre d'oxydes métalliques dans le verre. Il est important de noter que même si le verre est encore liquide à température ambiante, il est encore fluide et peut toujours être brisé avec une mesure précise. Juste un des nombreux défis auxquels les souffleurs ont dû faire face.

Souffleurs de verre vénitiens

Les souffleurs de verre vénitiens ont commencé à développer des techniques de soufflage du verre à l'est et à l'ouest, mais d'autres styles ont souvent influencé leur travail. Au début du XVe siècle, l'île de Murano abritait plus de trois mille souffleurs de verre. Au lendemain du siège syrien de Damas, les verriers vénitiens ont adopté le procédé d'émaillage syrien, qui a profondément influencé leur création de verres de couleur foncée.

Les premières traces écrites de la fabrication du verre vénitien remontent à 982. Elles incluent les noms de Domenicus Phiolarius, un maître fabricant de fioles, et de Petrus Flabianicus, alias Pierre des Flacons. De plus, les découvertes archéologiques de la zone lagunaire suggèrent l'existence de fours et de verriers.

La fabrication du verre de Murano a ses racines dans l'histoire vénitienne et ses techniques étaient répandues en Orient et au Moyen-Orient. En tant que port de commerce et de mer, Venise jouissait d'un patrimoine culturel riche et diversifié. Ses routes commerciales avec l'Orient étaient légendaires et les techniques de fabrication du verre ont commencé à circuler le long de la route de retour de l'île.

Les souffleurs de verre vénitiens ont également commencé à exporter leur verre vers d'autres parties du monde, notamment le Japon, le Moyen-Orient et l'Amérique du Nord. Leur verre était si populaire qu'il était utilisé dans de nombreux produits de luxe, notamment des bijoux et de la vaisselle. Les lustres de Murano ont rapidement gagné en popularité et ont été largement exportés vers les hôtels de luxe et les bâtiments publics de toute l'Europe.

  Création d'une bouteille vase

Création d'une bouteille vase

unlimphotos.com

Processus Solvay

Le processus Solvay dans la fabrication du verre a commencé à la fin du XIXe siècle lorsque Joseph Solvay a décidé de construire sa première verrerie industrielle. Elle était située à Couillet, en Belgique, dans une région verrière connue sous le nom de région de Charleroi. L'emplacement était parfait pour la production de carbonate de soude, nécessaire à la création du verre. Cette entreprise a également attiré des résidents locaux comme les familles Lambert, Nelis et Pirmez. Ce sont les premiers partisans des frères Solvay.

L'entreprise familiale a continué de croître, devenant finalement une grande entreprise. Ses nouveaux produits en plastique ont souffert d'une période difficile sur le marché, mais l'entreprise a maintenu une situation financière stable. Ses ventes ont été plus élevées en 1986 qu'à n'importe quel moment de son histoire. Cependant, l'entreprise a subi des pressions pour diversifier sa gamme de produits et réaliser des bénéfices. La direction de Solvay a changé et s'est diversifiée pour répondre aux demandes du marché et assurer la croissance continue de l'entreprise.

Entreprises de verre célèbres

L'usine de verre et de céramique d'Hébron

L'usine de verre et de céramique d'Hébron est une destination populaire pour les voyageurs musulmans en Palestine. Vous pouvez même faire des visites guidées de l'usine. La plupart des visites incluent un peu de shopping et vous pouvez également acheter des articles pour votre maison. L'usine vend de tout, des ustensiles de cuisine aux articles de décoration intérieure, en passant par les carreaux et les bijoux.

La ville d'Hébron a été fondée il y a 8000 ans, ce qui en fait l'une des plus anciennes villes habitées en permanence au monde. C'est aussi le lieu de sépulture d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Son nom, en arabe, signifie 'ami', et cela se traduit par 'ami de Dieu'. La ville bénéficie d'un climat doux, et son industrie de la verrerie et de la céramique est réputée dans le monde entier.

Boston & Sandwich Glass Company

Les premières entreprises de verre de Sandwich, dans le Massachusetts, produisaient une variété d'articles, notamment la lampe à huile et la cloche anti-éclaboussures. Ces entreprises étaient des entreprises florissantes, produisant de grandes quantités de verre. L'entreprise a également trouvé de nouvelles utilisations pour le verre brisé, en fabriquant des pièces ornementales telles que des bijoux. Aujourd'hui, vous pouvez trouver bon nombre de ces pièces dans les musées et les boutiques de cadeaux.

En 1825, la Boston & Sandwich Glass Company est fondée à Sandwich. Elle a été créée par Edmund Munroe et Deming Jarves, qui souhaitaient créer une usine dans la ville de Sandwich pour fabriquer du 'verre de cuisine'. L'entreprise n'avait qu'un seul four à huit pots et employait soixante personnes. Sa production annuelle était de 75 000 $ de verre.

Le premier verre Sandwich était fabriqué à la main, à l'aide d'un moule en laiton ou en fer qui ressemblait à un modèle en bois. La matrice de réception avait un motif à produire pendant que le piston entraînait le verre fondu dans le moule. Un anneau de capuchon empêchait le verre de s'échapper. Ce processus compliqué signifiait que la précision de l'ajustement entre les pièces était essentielle dans le produit fini. Les premières pièces Sandwich illustrent les défis auxquels étaient confrontés les premiers presseurs de verre.

L'omniprésence du verre

Le verre est partout. Vous pouvez le voir dans les fenêtres de votre maison, les ampoules de votre chambre et les lunettes que vous portez. Les scientifiques continuent de étudier le matériau et ses usages . Aujourd'hui, il est utilisé pour créer des batteries plus sûres, des implants biomédicaux et des écrans tactiles sophistiqués. Son incroyable potentiel est encore à découvrir dans les inventions de demain.

Ce contenu est exact et fidèle au meilleur de la connaissance de l'auteur et ne vise pas à remplacer les conseils formels et individualisés d'un professionnel qualifié.